info-histoire.comInfo et actualité de l'histoire
Exposition Gaston Fébus, Prince Soleil au Musée de Cluny à Paris jusqu’au 5 mars 2012

Exposition Gaston Fébus, Prince Soleil au Musée de Cluny à Paris jusqu’au 5 mars 2012

Par Tania Lévy, le

Le musée de Cluny – musée national du Moyen Age, à Paris (75), accueille, jusqu’au 5 mars 2012, une exposition sur la personnalité riche et complexe de Gaston III, comte de Foix, né en 1331.

Habile politique, Gaston épouse la petite-fille de Louis X le Hutin, Agnès de Navarre, en 1349 et sait se concilier les grâces des rois de France et d’Aragon, de Philippe VI à Charles VI. Il n’hésite pas à défier le Prince Noir, héritier de la couronne anglaise, en refusant de lui prêter hommage : plusieurs lettres patentes et des correspondances évoquent cet aspect de la vie du comte de Foix.

Connu notamment grâce aux Chroniques de Jean Froissart, Gaston entretient lui-même son image : la première salle de l’exposition revient sur la personnalité du comte qui se pare lui-même du nom de Fébus (selon sa propre graphie, occitane, qu’on peut voir dans un document de sa main), surnom faisant référence à Apollon ou au soleil. Cette référence à Apollon est peut-être aussi en relation avec son goût prononcé pour la musique, évoquée ici par une magnifique guiterne (transformée en violon au XVIe siècle).
Différentes pièces de vaisselle et des fragments de textiles ornés d’animaux nobles ou fantastiques permettent également de recréer l’ambiance de sa cour à Orthez.

La vaisselle utilisée au XIVe siècle, pendant la Guerre de Cent Ans

Après avoir découvert les fastes de la cour du comte, l’exposition se concentre sur un aspect de la vie nobiliaire pour lequel Gaston Fébus est également réputé : la chasse. En effet, il rédigea vers 1387-1388, un ouvrage dédié aux techniques de la chasse et aux animaux, le Livre de la chasse.

Gaston supervise la réalisation des premiers manuscrits de son Livre, qui connaît ensuite un grand succès, puisqu’il est traduit en anglais dès le début du XVe siècle et est imprimé dès la fin de ce siècle.
Un exemplaire commandé en Avignon par Fébus lui-même présente des enluminures très fines, réalisées en grisaille (BnF, Ms Fr.619). Un manuscrit très proche, sans doute contemporain, contient des enluminures colorées, d’une réalisation plus riche, et destiné peut-être à Philippe le Hardi (Ermitage, Saint-Pétersbourg).

Le livre de la chasse commandé par Gaston Fébus à Avignon à Jean de Toulouse en 1390
Vers 1500 – 1520
BnF, Ms Fr.617, folio 26v

Pourtant, ce sont des copies réalisées après la mort de Gaston qui fondent aujourd’hui la renommée de cet ouvrage, dont celle, magnifique, offerte par Jean sans Peur sans doute à Louis de Guyenne vers 1407 (BnF, Ms Fr.616).
Il est bien sûr impossible de feuilleter ces précieux manuscrits mais les enluminures défilent, évoquant les chapitres de cet ouvrage : planches zoologiques détaillées (et savoureuses!), techniques de chasse, pièges sont ainsi évoqués.

Manuscrit du Livre de la chasse commandé en 1407 par Jean sans Peur sans doute à Louis de Guyenne
Manuscrit offert par Jean sans Peur sans doute à Louis de Guyenne vers 1407
BnF, Ms Fr.616, folio 118

A l’issue de ce parcours, l’image de Gaston apparait finalement peu en conformité avec la légende : après avoir répudié sa femme, il tue son propre fils – et son seul héritier légitime. Il lègue au roi Charles VI ses propriétés et met tous ses espoirs dans son fils illégitime, Yvain. Malheureusement, ce dernier fut l’une des victimes du tristement célèbre Bal des Ardents, en 1393.

Personnalité peu commune, Gaston Fébus meurt lors d’une chasse à l’ours le 1er août 1391. Il a laissé un ouvrage exceptionnel avec son Livre de la chasse mais le personnage présentait bien d’autres facettes qui se dévoilent au cours de l’exposition. Les oeuvres rares (notamment les textiles) et les documents parlants de la main de Gaston ou de ses contemporains, les citations du comte ou de Froissart font revivre la légende comme le personnage, à (re)découvrir absolument!

Le traité de la chasse dans la dernière salle de l'exposition

Exposition organisée en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France. Elle sera présentée au Musée national du Château de Pau du 17 mars au 17 juin 2012, où sera exposé un autre manuscrit du Livre de la chasse.

Exposition Gaston Fébus, Prince Soleil

Du 30 novembre 2011 au 5 mars 2012
Musée de Cluny – musée national du Moyen Âge
6 place Paul Painlevé – 75005 Paris
Entrée : 8 euros (6 euros en tarif réduit)

Du 17 mars au 18 juin 2012
Gaston Fébus (1331-1391). Armas, amors e cassa
Musée national du château de Pau
2, rue du château – 64000 Pau

catalogue de l'exposition gaston febus au musee cluny à paris

Catalogue de l’exposition Gaston Fébus

Editeur : RMN 2011
ISBN-13 : 978-2711858774



A propos de l'auteur : Tania Lévy

Docteur en histoire de l'art, Tania Lévy travaille sur la peinture française entre la fin du XVe siècle et le début du XVIe siècle, plus particulièrement à Lyon, mais également sur les fêtes et les arts éphémères.

A lire aussi :

Un manuscrit médiéval enluminé du XIVe siècle découvert à Autun (71)
La BnF vient d'acquérir le manuscrit de la vie de sainte Catherine datant du XVe siècle
Les manuscrits de Casanova disponibles en ligne sur Gallica
L'Enfer des Vivants