info-histoire.comInfo et actualité de l'histoire
La cathédrale de Reims (51) fête ses 800 ans

La cathédrale de Reims (51) fête ses 800 ans

Par rédaction, le

L’année 2011 marque le 800e anniversaire de la cathédrale rémoise.
Erigée sur plus de 300 ans, de 1211 à 1516, ce monument gothique doit sa célébrité notamment à son lien très fort avec les rois de France. Le sacre de Clovis par saint Rémi en 498-499 constitue un événement fondateur, même si le premier roi à être sacré fut Pépin en 751, à Soissons. En 816, le sacre du roi Louis le Pieux fait explicitement référence à Clovis. Désormais, grâce notamment à un acte officiel de l’empereur, la cathédrale de Reims accueillera le sacre des rois français.

Photo de nuit de l'exterieur de la cathedrale de Reims

Dès le début du Ve siècle, une construction religieuse occupait l’emplacement de la cathédrale actuelle. En 1210, un incendie détruit ce bâtiment. Le 6 mai 1211, l’archevêque de Reims, Aubry de Humbert, pose la première pierre du nouvel édifice. Le choeur, le transept et plusieurs travées de la nef sont alors refaits puis consacrés en 1241. Durant la deuxième moitié du XIIIe siècle, les travaux se concentrent sur la façade. Ensuite, le rythme ralentit et il faut attendre le XVe siècle pour voir une avancée significative des constructions. Un incendie détruit la charpente en 1481, repoussant une fois encore l’achèvement des travaux.

Intérieur de la cathedrale de Reims

L’architecture intérieure est marquée par l’étroitesse du bâtiment : un seul bas-côté, une élévation élancée sur 3 niveaux et une disposition traditionnelle (grandes arcades, triforium, fenêtres hautes). Le gothique rayonnant de la façade se caractérise par la présence de la sculpture et l’importance des gâbles, projetés en avant.
Les sculptures occupent une place importante tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la cathédrale et elles sont particulièrement bien insérées dans l’architecture. De nombreux personnages peuplent les portails mais aussi le reste de la façade, tel le très célèbre Ange au sourire.

ange au sourire sur la cathédrale de Reims

Malgré d’importantes destructions, la cathédrale de Reims conserve encore de très beaux vitraux anciens. Partout dans le bâtiment, on trouve des vestiges de vitraux médiévaux : les roses, bien sûr, mais également certains panneaux des baies hautes et le revers de la façade occidentale. La plupart des fragments anciens est datée du XIIIe siècle. Cependant, la cathédrale conserve également de très beaux vitraux modernes. En 1975, Marc Chagall réalise plusieurs dessins de verrière pour la chapelle d’axe. Il travaille à cette occasion avec l’atelier de verriers Jacques Simon. De cet atelier proviennent également les vitraux de Brigitte Simon, fille de Jacques, réalisés dans les années 1960.
Ce recours à des artistes contemporains se poursuit aujourd’hui puisqu’une commande de 6 verrières a été lancée en 2006. L’artiste Imi Knoebel a été choisi pour réaliser ces panneaux qui seront mis en place le 25 juin 2011 dans l’abside.

Vitraux de Chagall dans la cathedrale de Reims
Photo de jour de l'exterieur de la cathedrale de Reims
Sculpture à l'interieur de la cathedrale de Reims
Interieur de la cathedrale de Reims

Programme des manifestations autour de la cathédrale

Jusqu’au 23 octobre : la façade prend vie et couleurs. Des projections colorées animeront les sculptures.
De nombreux concerts et conférences sont encore programmés en juin, août, septembre et octobre (aucune manifestation n’est prévue au mois de juillet). Plusieurs expositions prennent place dans divers espaces de la ville.

Le site de la cathédrale



A lire aussi :

Colloque international du 8e centenaire de la cathédrale de Reims du 20 au 22 octobre 2011