info-histoire.comInfo et actualité de l'histoire
Les graines de La Pérouse

Les graines de La Pérouse

Par rédaction, le

L’expédition La Pérouse est depuis 180 ans l’objet de nombreuses recherches, études et interrogations du fait des mystères qui ont longtemps entouré sa disparition. Partie en 1785 de Brest, l’expédition ne revint jamais et c’est seulement dans les années 1820 que le mystère s’éclaircit légèrement. Le lieu du naufrage de la Boussole et de l’Astrolabe, les navires de l’expédition, est retrouvé et les épaves en partie fouillées, notamment par Dumon d’Urville (en 1828).

Le site du naufrage, Vanikoro dans le Pacifique, est à nouveau fouillé plus d’un siècle plus tard, à l’occasion de plusieurs missions jusqu’en 2005 et une nouvelle en 2008.

Le mystère La Pérouse continue de faire rêver : dernièrement, ce sont des graines d’une plante australienne, le Banksia, qui ont été confiées au Conservatoire National de Botanique, à Brest, pour y être étudiées. Ces graines ont passé plus de 200 ans au fond de l’eau mais elles sont dans un état de conservation remarquable. Le CNB, en collaboration avec le laboratoire Végénor BBV (laboratoire de biologie végétale, à Saint-Pol-de-Léon dans le Finistère) étudiera ces graines en espérant y trouver des cellules vivantes.

Fleur de Banksia
Banksia

Plus de 220 ans après son départ, l’expédition de La Pérouse pourrait ainsi livrer de précieuses informations.



A lire aussi :

La Bande dessinée L'Epervier de Patrice Pellerin adaptée pour France 3
Une plante issue d'une graine vieille de 30 000 ans fleurit en Russie
Animation 3D du château de Brest (29) au temps d'Anne de Bretagne
Découverte, à Brest, d'un manuscrit espagnol daté de juin 1311