info-histoire.comInfo et actualité de l'histoire
De nouveaux effondrements sur le site de Pompéi

De nouveaux effondrements sur le site de Pompéi

Par rédaction, le

Ce mardi 30 novembre, un mur d’une douzaine de mètres, se situant derrière « la Maison du moraliste », s’est effondré sur le site archéologique de Pompéi, près de Naples en Italie.
Le mur, détruit à la suite des bombardements de la seconde guerre mondiale, avait été reconstruit avec des pierre anciennes et ne comportait pas de fresques.
« La Maison du moraliste », ainsi nommée en raison de la présence de maximes de morale sur les murs du jardin, inscrites à la demande du propriétaire et à destination des visiteurs de la maison, n’a toutefois pas été endommagée.
A la suite de cet effondrement, deux autres murs se sont écroulés mercredi 1er décembre.

Ces effondrements, dûs à de fortes pluies dans la région, seraient survenus moins d’un mois après l’effondrement de la Schola Armaturarum, la Maison des gladiateurs, le 6 novembre dernier.

Pour la responsable du site, Jeannette Papadopoulo, l’urgence est constante en raison de la fragilité de Pompéi, “ville ancienne qui a des problèmes. Il faut intervenir et c’est ce que nous essayons de faire”. De son côté, Sandro Bondi, ministre italien de la Culture, minimise ces effondrements, indiquant que 16 écroulements se sont produits entre septembre 2003 et février 2010 et qu’ « Il faut examiner avec prudence ce qui s’est produit et éviter les alarmismes inutiles. La situation à Pompéi est constamment contrôlée par les techniciens et l’écroulement n’a concerné aucun élément important, ayant une valeur historique, artistique ou archéologique ».

A la suite de ces effondrements, des experts du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO et du Conseil international des monuments et des sites de l’Unesco sont arrivés ce jeudi sur place pour examiner l’état de conservation du site. Ils vont « chercher à identifier les éventuelles menaces pesant sur les autres édifices du site et les possibles mesures de protection comme la mise en place de dispositifs d’ordre juridique et de gestion pour éviter de nouveaux incidents », indique un communiqué publié à Paris par l’Unesco. « Un rapport des conclusions de la mission sera présenté lors de la prochaine session du Comité du patrimoine mondial à Bahrein en juin 2011 » précise le communiqué.

La ville de Pompéi, ensevelie sous les cendres par l’éruption du volcan Vésuve le 24 août 79 après Jésus-Christ, est classée au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco en 1997.

Le communiqué de l’Unesco



A lire aussi :

La vie quotidienne à Pompéi, une exposition au musée Maillol à Paris jusqu'au 12 février 2012
Recherches archéologiques à Pompéi avec des iPad
Un site archéologique de Pompéi s'est effondré
L'Union européenne au secours de Pompéi