info-histoire.comInfo et actualité de l'histoire
Khroma, bébé mammouth, se dévoile un peu plus

Khroma, bébé mammouth, se dévoile un peu plus

Par rédaction, le

Découvert en 2009 près de l’océan arctique par un chasseur alors qu’un renard polaire en faisait son repas, le bébé Mammouth Khroma a été autopsié dans la nuit de samedi à dimanche à l’hôpital Emile Roux du Puy-en-Velay (Haute Loire).

Il s’agirait d’un mâle âgé d’un ou deux mois (ses dents de lait n’ayant pas servis) ayant vécu il y a plus de 50 000 ans dans la Sibérie actuelle.

Frédéric Lacombat, paléontologue français ayant assisté à l’autopsie, précise que « c’était une autopsie assez incroyable. Ses organes internes étaient parfaitement conservés, son estomac rempli de lait maternel, ses muscles encore rouges. C’est comme s’il était mort avant-hier ».
Les restes de lait caillé, trouvés dans le tube digestif permettront de connaitre l’ADN de la mère ou, comme chez les éléphants aujourd’hui, d’une autre femelle du groupe.

Des échantillons (poils, pollens, peau et de tissus) ont été prélevés afin, entre autre, de pouvoir en extraire son ADN.

Khroma serait probablement mort à la suite d’une chute, victime d’une rupture de la colonne vertébrale et d’un déplacement du bassin.

Le bébé mammouth est exposé jusqu’au 15 novembre 2010 au musée Crozatier du Puy-en Velay (Haute Loire – 43) dans le cadre de l’exposition « Mammouths & Cie » qui retrace l’évolution des proboscidiens (éléphant d’Afrique et d’Asie et antique, le mammouth laineux, le mammouth des steppes, le mammouth méridional, le mastodonte d’Auvergne, le mastodonte de Borson et encore les éléphants nains des îles de Méditerranée).



A lire aussi :

Toutankhamon retrouvera-t-il bientôt sa mère?
L'ADN de la tête d'Henri IV coïncide avec celui de Louis XVI
Le squelette de Richard III est bien celui découvert sous un parking de Leicester
Un morceau d'étoffe porteur d'une tache de sang, peut-être celui de Louis XVI, vendu 18 738 euros