info-histoire.comInfo et actualité de l'histoire
Nouvelle présentation pour la tenture de la Dame à la licorne restaurée

Nouvelle présentation pour la tenture de la Dame à la licorne restaurée

Par Tania Lévy, le

Depuis quelques jours, les six tapisseries qui forment la tenture de la Dame à la licorne sont de retour au Musée national du Moyen Âge-Musée de Cluny.

détail de la tenture de la dame à la licorne

Après un long voyage au Japon, la plus célèbre tenture de la fin du Moyen Âge a retrouvé son écrin, dans l’hôtel des abbés de Cluny, à Paris. La salle qui les accueille a été entièrement rénovée et surtout repensée afin d’exposer au mieux les six pièces qui la composent et les rendre accessibles à tous. Un éclairage indirect et zénithal et des pans inclinés doivent aider à la conservation de l’oeuvre dans les meilleures conditions possibles. Au sol, des inscriptions indiquent le titre donné à chaque pièce.

nouvelle salle des tapisseries de la dame à la licorne

Admirée par Prosper Mérimée en 1841 puis notamment par Georges Sand, la fameuse tenture a toujours donné lieu à des interprétations diverses. Due à la commande d’un Lyonnais de la famille des Le Viste, elle est sans doute tissée à Paris autour de 1500. La signification des six scènes conservées (Georges Sand en aurait admiré huit) reste énigmatique. Elles sont généralement considérées comme la figuration des cinq sens augmenté d’un sixième, celle qui porte la célèbre inscription « À mon seul désir », qui pourrait être un sens plus spirituel ou encore le coeur.

la tapisserie à mon seul désir de la dame à la licorne

La restauration et une courte présentation de l’histoire de la tapisserie en vidéo

Programme associé

21 décembre 2013, 9h30-17h45 : Le jour le plus court. Des courts-métrages consacrés à la tenture et au monde médiéval seront projetés dans la salle des sculptures de Notre-Dame de Paris.

9 janvier 2014, 12h30 et 18h30 : Présentation du projet « Dame à la licorne »

Visites commentées

Les mercredi 15 et 29 janvier, 5 et 19 février à 15h45
Les samedi 4, 11 et 25 janvier, 15 février et 1er mars à 11h30
Pour les enfants : les 26 décembre, 17 février et 5 mars à 11h30
En famille : les 28 décembre et 1er mars à 14h



A propos de l'auteur : Tania Lévy

Docteur en histoire de l'art, Tania Lévy travaille sur la peinture française entre la fin du XVe siècle et le début du XVIe siècle, plus particulièrement à Lyon, mais également sur les fêtes et les arts éphémères.

A lire aussi :

Le calendrier des Très Riches Heures du duc de Berry
Juifs d'Algérie au Musée d'art et d'histoire du judaïsme, Paris
Un morceau d'étoffe porteur d'une tache de sang, peut-être celui de Louis XVI, vendu 18 738 euros
Les pleurants de Jean sans Peur, au Musée de Cluny, à Paris