info-histoire.comInfo et actualité de l'histoire
Aux origines d’Antibes. Antiquité et Haut Moyen Âge, jusqu’au 16 février 2014

Aux origines d’Antibes. Antiquité et Haut Moyen Âge, jusqu’au 16 février 2014

Par rédaction, le

Le musée archéologique d’Antibes organise, à l’occasion de son cinquantième anniversaire, une très belle exposition sur les origines de la ville, appelée alors Antipolis, de l’Antiquité au haut Moyen Âge. Jusqu’au 16 février 2014, le musée présente les dernières découvertes faites dans la région et de nombreux objets, pour la plupart totalement inédits.

Depuis une dizaine d’années, de nombreux chantiers de fouilles archéologiques, parmi lesquelles la récente découverte d’un navire de commerce sur le chantier du parking Pré-aux-pêcheurs, ont permis de mieux connaitre l’histoire de la ville d’Antipolis. Le bateau, mis au jour en 2012, est l’un des très rares exemples d’embarcations maritimes des premiers siècles de notre ère conservés sur les côtes françaises. Sa forme exacte n’a pu être restituée avec certitude et son chargement a malheureusement disparu mais cette découverte unique évoque de façon frappante les fonctions commerciales de la cité d’Antipolis. Les éléments de bois sortis de leur gangue de sable sont actuellement traités à Grenoble, dans un laboratoire spécialisé.

L'épave découverte lors des travaux du pré-aux-pêcheurs
Photo © Éric Delaval, Direction des musées, Antibes

Un reportage vidéo revient donc sur ce bateau, mais également sur de nombreux vestiges antiques, dont certains ont laissé des traces dans le tissu urbain. Ainsi les souvenirs du théâtre romain, qui se trouvait à l’emplacement de la gare routière, se lisent encore dans les constructions du quartier.

Un fragment de peinture murale d’une grande délicatesse a également été retrouvé dans une maison de la rue Sade et est présenté pour la première fois au public. Il s’agit d’un petit amour ailé, dans des tons ocres rouges.

Un amour peint en rouge découvert dans une maison de la rue Sade, à Antibes
Photo © APPA-CEPMR, Soissons

Plusieurs autres objets (monnaies, éléments de décors, fragments de céramique) évoquent également la vie des habitants du site aux époques grecque et romaine. De somptueux objets de bronze ont par exemple été découverts il y a déjà trente ans dans la célèbre épave de La Fourmigue C et illustrent le raffinement d’une partie de la population aisée.

Pièces de monnaie frappées à Antipolis
Photo © Hervé Ciron, Association Franco-Hellénique de Nice

Autour de l’exposition

Visites guidées (sur réservation – gratuit avec le droit d’entrée au musée) les 3, 13 et 27 novembre, les 11 et 22 décembre, les 19 et 29 janvier et le 2 février 2014.

vue des salles d'exposition bastion saint-andré antibes
Photo (c) Sept Off, Nice

Programme



A lire aussi :

Le voyage de Magellan (1519-1522) : La relation d'Antonio Pigafetta & autres témoignages
Découverte de cinq épaves de navires des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles en plein Stockholm (Suède)
Un panorama représentant la flotte de la marine en 1704 adjugé 35 000 € à Bayeux (14)
Histoire du Titanic en photo