info-histoire.comInfo et actualité de l'histoire
La bague de fiançailles de Joséphine de Beauharnais vendue aux enchères 896 400 euros

La bague de fiançailles de Joséphine de Beauharnais vendue aux enchères 896 400 euros

Par rédaction, le

Dimanche 24 mars, lors d’une vente aux enchères consacrée à « l’Empire à Fontainebleau », la bague de fiançailles offerte par Napoléon Bonaparte à Joséphine de Beauharnais, veuve d’Alexandre de Beauharnais, un général guillotiné pendant la Terreur, a atteint des sommets.
Estimée entre 8 000 et 12 000 euros, ce bijou offert le 24 février 1796 a finalement été adjugée à 896 400 euros.

Jean-Christophe Chataignier, directeur du département souvenirs historiques chez Osenat indique que Bonaparte a alors très peu d’argent. La bague en or est composée d’un diamant et d’un saphir taillés en poire et disposés côte à côte « en toi et moi ».

Quelques jours après ses fiancailles, Napoléon Bonaparte devient le 2 mars 1796 le général en chef de l’armée d’Italie puis épouse sa promise le 9 mars lors d’une cérémonie civile.

La bague provient de la collection de l’empereur Napoléon III et de l’impératrice Eugénie, puis de celle du prince Victor Napoléon (1862-1926), petit-fils de deux rois, le dernier frère de Napoléon, Jérôme, roi de Westphalie, et Victor-Emmanuel II, roi d’Italie. Victor Napoléon avait hérité d’une grande partie des souvenirs familiaux liés à Napoléon.

Lors de la vente organisée par la société de ventes aux enchères Osenat, plus de 200 lots datant principalement du premier Empire, mais aussi des lettres et l’épée en argent d’Henri IV, adjugée à 156 250 €, étaient présentés.

Le portrait en pied du duc de Reichstadt âgé de 12 ans, fils de Napoléon Ier et de Marie-Louise et commandé en 1823 par son grand-père maternel, l’empereur autrichien François Ier au peintre Peter Krafft, a été adjugé à 435 600 euros, soit le double de son estimation.



A lire aussi :

Joséphine triomphe à Fontainebleau
3ème Festival de l'histoire de l'art à Fontainebleau du 31 mai au 2 juin