info-histoire.comInfo et actualité de l'histoire
Art du Jeu – Jeu dans l’art, exposition au Musée de Cluny (75) jusqu’au 4 mars 2013

Art du Jeu – Jeu dans l’art, exposition au Musée de Cluny (75) jusqu’au 4 mars 2013

Par rédaction, le

L’histoire antique et médiévale des jeux se dévoile dans une exposition du Musée de Cluny, musée national du Moyen Âge, à Paris (75), du 28 novembre 2012 au 4 mars 2013.

Dans une perspective chronologique et géographique très vaste, l’exposition présente plusieurs jeux antiques provenant d’Egypte, de Mari ou de Suse. Le jeu du serpent (mehen) apparu en Egypte au IVe millénaire avant J.-C. voisine avec le senet, de même origine, très populaire encore à l’époque romaine ou le jeu de 20 cases, inventé en Mésopotamie et joué du IIIe au Ier millénaire avant J.-C.
Il est rare de connaître leurs règles mais quelques indications sont parvenues, pour celui de 20 cases : le dé permettait d’avancer et certaines cases obligeaient le joueur à recommencer depuis le début.

jeu antique Egypte époque Nagada I provenant de El-Mahasna

Une pièce impressionnante est celle du jeu dit de 58 trous ou du chien et du chacal, également venu d’Egypte et rapidement répandu au Proche-Orient. La place des traditions orientales se révèle donc fondamentale dans le développement des jeux, également dans les mondes grecs et romains, bien que les traditions ludiques soient quelque peu différentes. La stratégie y est plus en faveur et le hasard moins prégnant.

Le jeu de marelle ou de mérelles, très populaire au bas Moyen Âge, était connu dès l’Antiquité, d’où proviennent ses règles, encore en usage au XIVe siècle.

jeu des 58 trous ou du chien et du chacal Egypte

Le Moyen Âge nous a laissé de nombreux exemples de jeux mais également des textes et des traités qui permettent d’en connaître les règles et les habitudes.
Le plus connu est évidemment le jeu d’échecs, apparu en Inde vers le Ve ou VIe siècle. Il est transmis en Europe au Xe siècle, par l’intermédiaire des Perses. Les pièces sont adaptées à la culture féodale : les guerriers laissent leur place aux personnages de cour ; l’évêque apparaît, bientôt remplacé par le fou. Des exemples magnifiques et étonnants sont présentés, tels quelques pièces du jeu d’échecs de Lewis (British Museum) ou une pièce indienne des VIIIe-IXe siècles.

Exposition cluny plateau jeu échecs trictrac
jeu d'échec de Lewis (British Museum)

Enfin, les cartes à jouer, apparues en Europe au XIVe siècle, se répandent très rapidement, surtout après le développement de l’imprimerie. Des exemples imprimés ou finement peints montrent les différentes qualités de ces cartes, dont les couleurs et les enseignes étaient différentes en fonction des aires géographiques et des époques.

D’autres aspects des jeux et du jeu sont abordés dans la deuxième partie de l’exposition.
Plusieurs légendes autour de certains jeux de plateaux ou de cartes leur ont conféré une origine royale : ainsi le jeu de Tarot de Charles VI ou le jeu d’échecs de Charlemagne n’ont jamais diverti ces souverains…car ils sont postérieurs à leur règne! Les métaphores du jeu, et notamment des échecs, sont également très intéressantes : combat amoureux, hasard (et interdits autour du hasard et des paris) et pratiques divinatoires se sont emparés ou ont utilisé certaines formes de jeux.

Le parcours propose ainsi de découvrir des jeux antiques et médiévaux parfois peu connus mais également leur représentation peinte (panneaux, manuscrits enluminés, vase) ou dessinée. L’imaginaire autour de ces jeux et leur charge symbolique (religieuse, historique) contribue à révéler la place qu’ils ont occupée dans l’histoire des sociétés orientales et occidentales.

Catalogue Art du jeu, Jeu dans l'art ; De Babylone à l'Occident médiéval

Catalogue Art du jeu, Jeu dans l’art
De Babylone à l’Occident médiéval

Par Isabelle Bardiès-Fronty et Anne-Elizabeth Dunn-Vaturi
Edition RMN 2012
ISBN-10: 2711859851

ART DU JEU, JEU DANS L’ART

DE BABYLONE À L’OCCIDENT MÉDIÉVAL

Exposition du 28 novembre 2012 au 4 mars 2013
Tous les jours sauf le mardi, de 9h15 à 17h45

Musée de Cluny
6 place Paul Painlevé
75005 Paris



A lire aussi :

Découverte de la plus ancienne carrière de Paris dans le XIIIe arrondissement
Les pleurants de Jean sans Peur, au Musée de Cluny, à Paris
Collections, remaniements, expositions : les vies du manuscrit médiéval aux époques moderne et contemporaine
Nouvelle présentation pour la tenture de la Dame à la licorne restaurée